Tartelettes aux fraises, pistaches et rose [Vegan, sans gluten]

tartelette pâte pistache, fraises et crème de rose

AAAAHHHH! La saison des fraises 🙂

Après nos copines vertes les asperges, les petites merveilles rouges pointent le bout de leur belle robe juteuse et fruitée et marquent le début de l’été (en théorie, du moins). J’adore les fraises, j’en mange des kilos (comme les cerises), et même si je préfère les petites fraises des bois que j’avais dans mon jardin étant petite, je ne saurais résister à l’appel des maisonnettes berlinoises qui font leur apparition dès la fin du mois de Mai. Etudiants et retraités vendent des kilos d’or rouge à qui passe et est happé par l’odeur fruitée, échangeant quelques euros contre de petites ou plus grandes barquettes pesées à l’ancienne dans une vieille balance à plateaux.

cabane fraises Berlin

Le charme et le kitsch réunis dès l’arrivée des beaux jours. Encore une fois, c’est une théorie. J’ai mis du temps à écrire cet article car les jours de pluie battante ne collaient pas avec la supposée arrivée de l’été, mais cette fois-ci, après une semaine de soleil timide et de belles éclaircies, les voici, les voilà, les tartelettes aux fraises.

Chacun fait les tartelettes à sa manière, je ne fais jamais deux tartes aux fruits qui se ressemblent, mais comme le fruit y fait pour beaucoup, il suffit d’une pâte sablée et d’un appareil ou d’un fond de tarte improvisé, et le tour est joué.

tartelettes fraises

Vous remarquerez que la découpe de mes fruits est très approximative, les fraises allemandes n’étant pas allongées comme leurs petites sœurs françaises. Il en va de même pour les radis, qui sont ici toujours ronds et pas du tout piquants, contrairement aux radis français qui sont souvent plus longs et qui chatouillent le bout de la langue. Peu importe, une fraise est une fraise, pourvu qu’elle ne soit pas traitée ni élevée sous serre. Celles qui sont vendues dans les maisonnettes viennent d’un village dédié à la fraise, non loin de Berlin. On peut d’ailleurs facilement le visiter et y faire sa propre récolte de jolies rouges.

Comme je suis une fille très chanceuse, j’ai fait la récente acquisition d’un petit déshydrateur qui m’a gentiment été donné par une demoiselle. Ni une ni deux, j’y ai mis quelques tranches de fraises le temps d’une nuit (ainsi que de la purée de banane, ce qui donne les fameux “fruit leather” avec un goût très caramélisé de banane bien mûre et sucrée).

J’ai même fait des tests de crackers crus, oignons, olives, graines de tournesol et de courge qui se sont révélés être excellents, et trop vite partis malheureusement. J’en suis venue à la conclusion un peu hâtive que vous pouvez mettre toutes sortes de fruits et de mélanges oléagineux dans cet appareil magique, et que le résultat sera de toutes façons délicieux.

tartelettes fraises

Quoiqu’il en soit, avec ou sans déshydrateur, vous pourrez réaliser cette recette facilement, en remplaçant au besoin les ingrédients qu’il vous manque. J’ai fait une pâte sablée on-ne-peut-plus-simple à base de flocons d’avoine et de purée de pistache, qui se marie divinement bien avec la fraise. Vous pouvez remplacer les flocons par une farine sans gluten (d’amande, par exemple) et la purée de pistache par toute autre purée d’oléagineux (noisette, amande…). L’appareil quant à lui se fait léger, avec une base de noix de cajou, et un petit parfum de rose. Il ne nécessite pas de cuisson, ce qui vous laisse le temps de le préparer pendant que votre pâte, elle se fait plus dorée dans la chaleur de votre four.

Tartelettes aux fraises, pistaches et rose
Serves 6
Write a review
Print
Pâte sablée à la pistache
  1. 150g de flocons d'avoine
  2. 100g de purée de pistache
  3. 15g de sucre (ici Rapadura)
  4. 50g de lait végétal (ou moins)
Appareil à la rose
  1. 50g de noix de cajou (trempées pendant au moins deux heures)
  2. 30cl de lait végétal
  3. 1,5g d'agar-agar*
  4. 1CS d'eau de rose
  5. 30g de sirop d'érable (ou d'agave)
  6. 250g de fraises
Instructions
  1. Préchauffez votre four à 200 degrés.
  2. Réduisez les flocons d'avoine en farine à l'aide d'un blender ou d'un robot mixeur.
  3. Dans un saladier, mélangez la farine d'avoine, le sucre et ajoutez la purée de pistache. Mélangez le tout et ajoutez un peu de lait végétal progressivement afin d'obtenir une boule de pâte.
  4. Répartissez la pâte dans 6 petits moules à tartelettes et foncez-la aux doigts;
  5. Enfournez pendant 25 minutes à 170 degrés (surveillez!)
  6. Dans un blender, mélangez les noix de cajou rincées et égouttées, l'eau de rose et le sirop d'érable. Mixez jusqu'à l'obtention d'un mélange crémeux.
  7. Dans une casserole, mélangez le lait et l'agar-agar, et portez rapidement à ébullition. Mélangez bien, et ajoutez le tout dans le mixeur. Mixez une dernière fois pour que le mélange lait/agar-agar soit bien incorporé au reste.
  8. Sortez vos moules du four et laissez refroidir. Coupez vos fraises dans le sens de la longueur, plusieurs fois si elles sont larges comme les miennes et qu'elles ne rentrent pas dans les moules. Vous pouvez aussi faire une grande tarte à partager!
  9. Versez un peu de la préparation cajou rose dans chacun des moules, et déposez-y les tranches de fraises.
  10. Laissez prendre le tout au frais au moins deux heures et dégustez avec les doigts! (Ou à la cuillère, si vous avez des invités)
Notes
  1. *J'utilise l'agar-agar "agaranta" de la marque BioVegan
  2. http://bit.ly/29gdnc2
  3. C'est un mélange d'agar-agar et d'arrow-root, si vous utilisez de l'agar-agar pur, ils e peut que vous ayez à revoir la quantité!
Lovely Veggie http://www.lovelyveggie.com/

Vous pouvez aussi opter pour un jus de citron vert en remplacement de l’eau de rose: délicieux!

Et vous, comment aimez-vous déguster vos fraises?

 

2 thoughts on “Tartelettes aux fraises, pistaches et rose [Vegan, sans gluten]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.