Biscuits russes pour le thé (Vegan)

biscuits thé russe vegan

Je vous en avais parlé sur Instagram et Facebook, j’ai récemment étudié le Russe pendant un Semestre à l’Université Technique de Berlin. On me demande souvent « mais pourquoi le Russe?! », et bien comme toute chose (ou presque) que j’entreprends dans ma vie, je suis guidée par l’instinct et probablement un peu l’histoire, puisque mon père et son père avant lui parlent Russe et qu’à mes oreilles, cette langue sonne comme une mélodie hivernale rude et cinglante, avec une ribambelle de mélopées exotiques et lointaines. Bref, ça m’a donné envie.

Bon, soyons honnête, c’est une langue difficile. Si j’ai commencé l’Allemand très jeune et que je le parle aujourd’hui couramment, au prix de nombreuses années de travail et de vie en Allemagne, j’ai trouvé très compliqué de replonger dans l’apprentissage d’une langue, surtout en bossant à plein temps à côté. Mon cerveau ne sait tout simplement plus apprendre par coeur, et je trouve difficile de retourner à une pratique quotidienne de la langue. N’oublions pas que lorsque l’on commence un apprentissage, linguistique ou autre, l’on commence la plupart du temps au niveau 0. Pour la langue, c’est un peu comme si vous étiez un nouveau-né sans mot de vocabulaire ni idée quant à la prononciation, ajoutez-ça à l’apprentissage d’un nouvel alphabet dans le cas du Russe, alphabet (cyrillique) qui diffère lorsque vous écrivez (cursive) ou lisez des caractères d’imprimerie (typographique). BREF, après 10 jours de coupure, je me rends compte que certes, j’ai assimilé des choses, mais que je vais aussi devoir m’accrocher pendant des années pour dépasser le « Salut, ça va, comment tu t’appelles ? » de la langue de Tolstoï et Dostoïevski.

petits biscuits pour le thé vegan

Il semblerait que le russe soit la langue indo-européenne la plus difficile à apprendre, et la troisième langue la plus difficile au monde derrière le mandarin et l’arabe.

En attendant, rien ne nous empêche de nous plonger un peu plus dans la culture en nous penchant (par exemple, hein) sur l’aspect que je préfère : Le culinaire. Les Russes ont une culture du thé, des samovars pour le déguster dans des salons dédiés. Comme dans bien des pays du monde, c’est un symbole d’hospitalité, de réconfort et de partage. Maintes fois ma professeure de Russe a parlé de ces gros gâteaux et petits biscuits qui accompagnent le breuvage chaud avec des звезда́ (étoiles) dans les yeux.

Pour la remercier à la fin du cours, j’ai décidé de lui offrir de petits biscuits russes traditionnellement servis en accompagnement du thé, de ma confection bien évidemment. Cuisiner ou pâtisser pour quelqu’un, c’est ma façon de dire merci. Quelle est la vôtre ?

Ces biscuits sont appelés « boules de neige », puisqu’ils sont traditionnellement de forme arrondie et roulés dans du sucre glace à deux reprises, lorsqu’ils sont encore chauds, et également lorsqu’ils sont complètement refroidis. 

Je me suis inspirée de cette recette que j’ai véganisée. Ces biscuits sont beurrés, un peu friables, mais dans le bon sens, comme un mélange de pâte sablée brisée et sablée. Les noix sont un indispensable, traditionnellement ce sont des amandes ou des noisettes qui sont utilisées. J’ai opté pour les deux, en faisant moitié-moitié pour les quantités.

N’hésitez pas à me taguer sur Facebook ou Instagram si vous réalisez cette recette avec les hashtag #thelovelyveggie ou #lovelyveggie, et suivez-moi sur les réseaux @thelovelyveggie!

Imprimer la recette
Biscuits russes pour le thé (Vegan)
Temps de Préparation 15 minutes
Temps de Cuisson 15 minutes
Temps d'Attente 1 heure
Portions
biscuits
Ingrédients
Temps de Préparation 15 minutes
Temps de Cuisson 15 minutes
Temps d'Attente 1 heure
Portions
biscuits
Ingrédients
Instructions
  1. Préchauffez votre four à 180°C
  2. Avec un batteur électrique, mixez ensemble le beurre froid, 60 grammes de sucre glace et l'extrait de vanille dans un saladier.
  3. Ajoutez la farine, les noix et le sel. Mixez l'ensemble à l'aide d'une spatule jusqu'à obtenir une boule de pâte homogène
  4. Formez 15 petites boules, disposez-les sur une plaque de cuisson en laissant quelques centimètres d'espace entre chaque
  5. Enfournez pour 12 à 15 minutes à 180°C. Les biscuits doivent être fermes et très légèrement dorés sur le dessus
  6. Attendez quelques minutes afin qu'ils refroidissent légèrement. Mettez le reste du sucre glace dans un bol, attrapez un biscuit par les bords et plongez le dessus dans le sucre glace, en tournant légèrement afin que le sucre accroche bien. Procédez ainsi avec le reste des biscuits
  7. Laissez les biscuits refroidir complètement sur une plaque puis répétez le process du sucre glace
  8. Vos biscuits russes sont prêts ! Ils se conservent jusqu'à 4 jours dans une boîte hermétique.
Partager cette recette

4 thoughts on “Biscuits russes pour le thé (Vegan)

  1. Pour moi qui suis si nulle en langue, je salue ton courage d’apprendre une langue si dure comme le russe… Non seulement ce n’est pas le même alphabet, mais il y a aussi des déclinaisons avec des tonnes de cas non? En tout cas, tu as bien raison, il faut bien une fournée de petits biscuits pour se donner du coeur à l’ouvrage! Ceux-ci ont l’air vraiment délicieux, et avec un bon thé russe, cela doit être un délice… Belle fin de semaine à toi (et bon courage pour la suite de l’apprentissage!). Bises

    1. Han merci pour ton adorable message ça fait tellement plaisir ! OUI c’est hyper compliqué, il y a des déclinaisons, après je suis un peu habituée du concept car je parle aussi allemand 🙂 Mais là j’ai décroché pendant l’été… Dur de s’y remettre 😀 Du coup clairement mieux vaut avoir de quoi se sustenter sous la main 😀 Ils sont VRAIMENT trop bons, super friables et beurrés avec ces noix là miam miam… Je crois que je vais m’en refaire une fournée 😀 Bises à toi de Berlin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.